philosophie
mars-06 architectes

Nous pensons que l’architecture aujourd’hui peut encore passionner, être belle, intelligente, émouvante, rigoureuse et troublante, pure ou indéfiniment complexe, qu’elle peut être exceptionnelle, qu’elle peut créer et apporter du bonheur. Pour nous l’architecture a un rôle éminemment sociétal, elle est pour tous et partagée par tous, doit être représentative d’une pensée, d’un désir, d’une émotion tout cela en relation avec son environnement social, culturel, géographie, historique, économique, temporel. 

Ainsi notre pensée veut que chaque projet soit une hyper spécificité, qu’il tire sa singularité à travers ses contraintes environnementales, et qu’il s’enrichisse par elles à travers le temps. Edifier, nous rappelle le dictionnaire, c’est à la fois construire et porter à la vertu par l’exemple et par le discours. L’architecte édifie donc, il construit, mais son rôle n’est pas uniquement lié à une commande, si précise soit-elle, mais d’avoir la capacité de réagir face à un certain nombre de wsituations et de développer un esprit critique en éveil permanent.

Même avec le consensus, même avec la censure, il faut savoir être libre, détaché, léger, désinvolte, révolté, savoir faire passer ses idées au-delà même des apparences